Déclaration du Forum des Russes de France au sujet des mesures gouvernementales visant l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiants étrangers.

8 декабря 2018

Nous, les représentants de la diaspora russophone de France, réunis en Forum annuel, exprimons notre profonde inquiétude face au projet d’augmentation conséquente des frais de scolarité pour les étudiants étrangers dans les établissements d’enseignement supérieur en France. Depuis le Moyen Âge, la France est un des principaux pôles d’enseignement supérieur en Europe et à ce titre attire de nombreux étudiants étrangers. Cette communauté universitaire en constante augmentation contribue non seulement à la renommée internationale de la France, pays de démocratie et d’égalité des chances, mais permet aussi grâce à la langue et aux connaissances acquises par les étudiants, de diffuser la francophonie et les idées de la République française à travers le monde. La France, contrairement à plusieurs de ses voisins, est un pays offrant des études universitaires d’une grande qualité et à un prix accessible. Ainsi, elle contribue entre autre à l’avancement social et scientifique des pays envoyant leurs jeunes faire des études en France et à la création sur son sol d’un tissu social et scientifique réunissant une large et précieuse diversité. L’augmentation significative du coût des études universitaires fermera cet espace multiculturel, qu’est le système universitaire français, à des centaines de milliers d’étudiants étrangers et renforcera la sélection de l’accès aux études supérieures sur des critères économiques et non de compétences. Il va également de soi que l’introduction de cette distinction entre les «européens » et les « non-européens » ne contribue pas à la cohésion sociale en France, en créant un précédent dangereux de ségrégation.   Nous appelons donc l’Etat français à trouver d’autres moyens pour pérenniser la viabilité économique du système universitaire français, sans toucher ni à sa réputation démocratique, ni à sa renommée internationale, ni aux principes régissant la République française – Liberté, Egalité, Fraternité.   Fait à Paris, le 1 décembre 2018 (7 décembre pour la version définitive, approuvée par le Conseil de coordination des Russes de France)

Ad
Ad
Ad
Ad
Ad
Ad